Article

Alors si...

Alors si…

Publié par Gabriel Epixem

Si l’idée d’être tout simplement nous-même n’est pas une futilité mais véritablement une nécessité. Alors cette idée devient un devoir, elle devient même libératoire. Elle devient notre miroir.
Si l’écriture n’est pas un isoloir mais simplement l’occasion d’émouvoir. Alors nous pouvons y croire. Elle devient notre histoire. Elle devient jubilatoire.
Si la musique n’est pas triviale mais simplement idéale. Alors elle devient chorale. Elle est cordiale. Elle devient tribale.
Si l’émotion n’est pas banale mais simplement vitale. Alors elle devient médicinale. Elle est amicale. Elle devient sociale.

Alors, sois!
Alors, vis…

Alors, écris!
Oui, pour toi.
Alors, lis nous!
Oui, pour vous.
Alors, deviens!
Oui, sois lien.
Alors, ressens!
Oui, vraiment…

Alors, écoute!
Oui, sans doute…

Auteur: Gabriel Epixem - Fin du texte

12 commentaires sur “Alors si…”

  1. Commentaire

    C’est très joli. Il y a cette énergie, comme un cri du cœur. L’acceptation de soi est une quête éprouvante mais indispensable et certainement universelle. A la fin, c’est comme si on nous disait de bien écouter les raisons pour lesquelles celle-ci est nécessaire et cela nous incite à relire le texte, c’est comme un cercle… jusqu’à ce qu’on ait enfin réussi et que l’on n’ait plus besoin de le lire…

  2. Commentaire

    Bonjour, j’apprécie ton geste d’écrivain…. J’écris, moi aussi, on pourrait échanger à ce sujet… En tout cas, bravo, continue…
    Jean marie

  3. Commentaire

    Je suis passé… et je partage totalement :
     » Si l’idée d’être tout simplement nous-même n’est pas une futilité mais véritablement une nécessité … ».
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les commentaires sont modérés et vous restez entièrement responsable du contenu de vos commentaires. Les champs obligatoires sont indiqués avec *