Article

C Singer

Christiane Singer – Sur ce pont

Publié par Gabriel Epixem

Christiane Singer est une écrivaine française. Fille d’un père juif et d’une mère chrétienne, elle est décédée le 4 avril 2007, à l’âge de 64 ans. Diplômée d’un doctorat en Lettres Modernes, elle s’est intéressée aux mystères de la kabbale, au christianisme et à la sagesse orientale, le bouddhisme et la tradition zen. Elle exclut, par contre, tout dogmatisme et elle s’intéresse même à la notion « d’athéisme aimant ». Elle a écrit plusieurs livres et essais. Elle a remporté plusieurs prix littéraires.

Je suis tombé un peu par hasard sur cette vidéo, un extrait d’un ancien entretien avec elle. Son regard parait lumineux, son sourire semble généreux, sa passion est clairement communicative.
Alors bien sûr, elle a aussi du talent. Mais surtout, elle nous raconte ici une histoire, une histoire que j’ai vraiment aimée. Une histoire qui m’a profondément touché. Une histoire qu’il nous faudrait peut-être un jour méditer.
Alors, je voulais vous la partager.

C’est aussi l’occasion de rendre hommage à tous ceux qui se battent contre toutes les formes d’extrémisme. De rendre hommage aussi à ceux qui se battent contre leurs conséquences. Elles sont tout autant nocives. Oui, afin de vaincre la haine sous toutes ses formes et donc de la bannir surtout de nous-même.

Chacun joue son rôle à sa manière. Chacun peut être utile d’une façon différente et surtout d’une façon constructive. Il s’agit peut-être, encore une fois, d’être simplement soi-même afin d’apporter sa propre pierre. Oui, probablement juste pour reconstruire. Éventuellement même aussi pour se reconstruire. Il s’agirait surtout de s’interdire toute approche fataliste. Il s’agirait avant tout de croire en nous et donc en l’avenir.
Quoi qu’il en soit, nous pouvons au moins y réfléchir.

Auteur: Gabriel Epixem - Fin du texte

2 commentaires sur “Christiane Singer – Sur ce pont”

  1. Commentaire

    Superbe Gabriel ! Des paroles inspirantes qui appellent l’homme à se surpasser au- delà de lui même. Sans oublier la nécessaire justice savoir accueillir en soi le pardon est un sacrifice pour l’exemplarité cela ringardise et refoule la haine dans les ténèbres et permet de faire briller la lumière en soi
    JF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les commentaires sont modérés et vous restez entièrement responsable du contenu de vos commentaires. Les champs obligatoires sont indiqués avec *