Article

Un Echo

Un écho

Publié par Gabriel Epixem

Pourquoi ne pas approfondir ? Pourquoi ne jamais plus s’aguerrir ? Pourquoi ne plus accomplir ?
Si jamais tu entendais des rires, que seront-ils face à un si beau sourire, sinon qu’un simple lampyre.
Une note effleurée sur notre piano, une main tendue vers ton ego pour y faire enfin écho.
Une douce brise qui glisse sur nos maux, un deuxième souffle qui nous tend vers le haut.

Pourquoi ne pas s’épanouir ? Pourquoi ne jamais plus s’éblouir ? Pourquoi ne plus découvrir ?
Si jamais tu devais rajeunir, que serais-tu sans ces si beaux souvenirs, sinon qu’un simple désir.
Une nouvelle note à notre ego, une main tendue sur ton piano pour y entendre un nouvel écho.
Un ancien adagio qui nous murmure, un concerto qui nous chantonne un second scénario.

Pourquoi ne pas se définir ? Pourquoi ne jamais plus s’affermir ? Pourquoi ne plus s’enquérir ?
Écoute, je l’entends déjà nous parcourir. Il semble te sourire. Il semble nous cueillir.
Il résonne sur nos idéaux, une enjambée pour un nouveau sursaut, comme une spire vers notre ego.
Si jamais nous devions reculer à chaque mot, que serions-nous sinon qu’un simple écho.

Pourquoi ne pas le recueillir ? Pourquoi ne jamais plus chérir ? Pourquoi ne plus s’attendrir ?
Même si on devait s’affaiblir, que serions-nous sans cet élixir, sinon qu’un simple soupir.
Comment revivre ce doux plaisir sans devoir le réécrire ? Il deviendra notre plus beau saphir.
Un inexorable écho vers un plus bel avenir, une échelle que l’on devra infailliblement gravir.

Auteur: Gabriel Epixem - Fin du texte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les commentaires sont modérés et vous restez entièrement responsable du contenu de vos commentaires. Les champs obligatoires sont indiqués avec *