Article

Lumière obvie

Lumière obvie

Publié par Gabriel Epixem

Lumière obvie et lumière d’espoir,
Loin de tes abris, loin d’un dernier soir,
Livre ton récit sur ce grand navire,
Chante ta copie sur ce vieil empire.

Ne soit pas aphone comme l’oubli,
À présent rayonne sur ta masure
Et désormais sonne cette mesure,
Maintenant résonne tel l’hallali.

Lueur d’une épure, lueur fréquente,
Loin de tes clôtures, loin d’être absente,
Livre ton blanc azur sur notre nef,
Chante ta doublure sur ce relief.

Ne soit pas brève comme une étincelle
Pour qu’ainsi s’élève un autre matin,
Une autre trêve pour danser un brin
Le temps du rêve de ta sœur jumelle.

Livre ton décor à cette autre nuit,
Chante nous encore ce qui lui suit,
Loin de tes contreforts, loin des orages,
Clarté d’une aurore, clarté des sages.

Auteur: Gabriel Epixem - Fin du texte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les commentaires sont modérés et vous restez entièrement responsable du contenu de vos commentaires. Les champs obligatoires sont indiqués avec *