Article

Comme un signe

Comme un signe

Publié par Gabriel Epixem

Comme un signe qui effleure notre évidence,
Comme l’étincelle d’un nouveau contretemps,
Comme une nouvelle saison à ce printemps,
Tu ne seras jamais une coïncidence.

Comme une muraille autour de ta résidence,
Comme un Cerbère autour d’un palais de sultans,
Comme un troubadour qui réunit tous ses chants,
Tu te sauvegarderas de l’intolérance.

Comme une aura qui se mêle à notre couleur,
Comme une flamme qui ravive ta chaleur,
L’autre deviendra ta précieuse richesse.

Comme un cormoran qui plonge dans l’océan,
Comme un voyage d’Ulysse vers sa noblesse,
On esquissera la fresque de ton roman.

Auteur: Gabriel Epixem - Fin du texte

3 commentaires sur “Comme un signe”

  1. Commentaire

    Poème plein d élégance très riche en évocations et ouvert sur l espoir (le mot printemps, nouveau, aura), avec l idée de chaleur (étincelle, flamme) et aussi de liberté ( cormoran , ocean) mêlée d aventures et de quêtes (Ulysse, sultans, épopée, troubadours. C est beau et apaisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les commentaires sont modérés et vous restez entièrement responsable du contenu de vos commentaires. Les champs obligatoires sont indiqués avec *